Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visite d'observation de la pause méridienne 11h30-13h00

6 Janvier 2014, 16:16pm

Compte-rendu de la visite d'observation de la pause méridienne 11h30 - 13h30

à l'attention des parents d'élèves de l'Ecole Elementaire de Verfeil



Note:Le contenu de ce compte-rendu n'engage que les représentants des parents d'élèves FCPE qui l'ont rédigé.



Madame, Monsieur,

Le Vendredi 6 Décembre 2013, deux représentants FCPE ont intégré l'école pour une observation de l'organisation de la pause méridienne.

A 11h30, le premier service commence. Les classes de CP-CE1 sont prioritaires. S'il reste des places libres (c'est le cas ce jour là car deux maitresses sont absentes), d'autres enfants peuvent rejoindre ce service. Des petits groupes d'enfants suivent un animateur/une animatrice pour leur activité encadrée (ce jour là nous croisons le groupe de chant). Un petit groupe d'enfants reste dans le hall d'entrée sur des tapis et des fauteils installés pour un temps calme. Des livres sont à leur disposition. Le contraste avec l'effervescence dans la cour est saisissant !

Dans la cour, beaucoup d'enfants en mouvement : ils ont clairement besoin de bouger et de courir. Un groupe s'installe pour une partie de football dans une partie de la cour délimitée par des plots (au fond de la cour, en face du préau bleu). Cette séparation a été mise en place, nous explique Mme Corinne Thouvenot (directrice du centre en remplacement de Mme Cécile Respaud), pour limiter les collisions. Deux surveillants sont disposés dans la cour. C'est peu au vu du nombre d'enfant mais contraint par le nombre d'animateurs présents sur ce temps méridien. Les collisions et tamponnage divers ne sont donc pas totalement évités. Mme Thouvenot pointe notamment la dangerosité des poteaux et du petit muret d'accès à la cour, très « accidentogènes ».

Nous pouvons entrer dans le premier réfectoire. Le niveau sonore est raisonnable puis tend à augmenter progressivement. Une animatrice sollicite alors les enfants et leur propose un nouveau geste du langage des signes. Les enfants y sont plus ou moins attentifs mais le niveau sonore redescend. Les enfants reprennent leurs discussions avec moins d'intensité. Les enfants sont installés par table de huit. Ils sont encouragés à gouter à tout ce qui leur est proposé mais ne sont pas obligés de tout manger. A la fin du service, ils débarrassent leurs couverts. Dès que les enfants quittent le réfectoire, les animatrices et les employées du service cantine remettent la table pour le service suivant.

Nous entrons dans le deuxième réfectoire beaucoup plus bruyant alors que seuls sont présents les enfants de grande section de maternelle. Les enfants sont très satisfaits de venir manger dans la grande école. L'isolation phonique (et thermique) de la pièce est clairement très médiocre et la porte de communication entre les deux salles de restauration fait un bruit assourdissant à chaque passage.

Nous nous enquérons de la vitesse de roulement entre les services qui occasionne de la précipitation dans la prise des repas et donc moins de sérénité pour les enfants. Mme Thouvenot reconnaît que le roulement est tendu. Il arrive même parfois, en fonction de la composition des repas (par exemple s'il y a soupe) que les enfants du dernier service terminent à peine alors que les enseignants attendent les enfants dans la cour à 13h20. Ce roulement est particulièrement contraint par la configuration de la cantine.

Nous posons la question sur la quantité de pain autorisé : une tranche de pain est servie au début du repas avec l'entrée, puis une seconde avec le plat principal. Si l'enfant souhaite une tranche supplémentaire, il doit la demander.

Les espaces disponibles aujourd'hui dans l'école (taille de la cour insuffisante, deuxième salle de cantine à moderniser) impliquent des rêgles de vie contraignantes dans l'organisation et la gestion de la pause méridienne (activités et cantines) mais fondamentales pour assurer la sécurité des enfants.